Focus sur l’abondement de co-construction du CPF

abondement de co-construction

Depuis peu, les abondements de co-construction sont possibles via la plateforme Mon Compte Formation. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Qu’est-ce qu’un abondement de co-construction et en quoi diffère-t-il de l’abondement classique ? Qui peut le verser et comment ? Faisons le tour de toutes vos questions dans cet article.

Rappel : qu’est-ce qu’un abondement ?

Chaque année, vous percevez sur votre compte CPF une somme que vous pouvez mobiliser pour vous inscrire à la formation de votre choix. Le montant annuel perçu s’élève à 500 € (plafonné à 5 000 €) pour la plupart des salariés travaillant à mi-temps ou à plein temps. Cette somme peut toutefois atteindre 800 € (plafonnée à 8 000 €) par an pour les travailleurs les moins qualifiés.

Dans l’éventualité où les crédits dont vous disposez sur votre Compte Personnel de Formation ne seraient pas suffisants pour financer la formation que vous souhaitez effectuer, vous pouvez demander un abondement.

Il s’agit de crédits de formation complémentaires qui peuvent être versés sur votre CPF par différentes entités comme :

  • votre employeur ;
  • l’État ou les régions ;
  • Pôle Emploi (pour les demandeurs d’emploi) ;
  • vous-même…

Jusqu’à présent, ces versements complémentaires n’étaient alloués que sur demande du bénéficiaire.

Avec la mise en place des abondements de co-construction, les choses évoluent…

💡 À savoir : la liste de tous les financeurs possibles est définie par la loi du 5 septembre 2018 – art. L.6323-4-II du Code du Travail.

En quoi les abondements de co-construction sont-ils différents ?

Comme l’a récemment annoncé la Caisse de Dépôts, depuis le 17 décembre 2020, les financeurs ont la possibilité de mettre en place des abondements de co-construction sur Mon Compte Formation

L’abondement de co-construction diffère de l’abondement classique de par le fait que son attribution est automatisée. Autrement dit, il s’agit d’un abondement à l’initiative des financeurs, et non pas à la demande des bénéficiaires. Toutefois, cela ne signifie pas que sa mobilisation est obligatoire. Si un abondement de co-construction vous est proposé, vous pouvez choisir d’en bénéficier ou non.

L’objectif étant de co-construire des parcours de formation qui répondent davantage aux besoins des financeurs comme les employeurs ou les Régions.

Par exemple, votre employeur peut choisir de verser un abondement pour une formation répondant aux besoins de l’entreprise. Les Régions, quant à elles, peuvent orienter les salariés vers des formations au profit de compétences déficitaires dans un bassin d’emplois précis.

Comment fonctionne l’abondement de co-construction CPF ?

Pour mettre en place un des abondements de co-construction, il est nécessaire que les financeurs, comme votre employeur par exemple, prédéfinissent des critères de versement de ces droits complémentaires.

Ainsi, lorsque vous souhaitez vous inscrire à une formation mais ne bénéficiez pas des crédits suffisants, un abondement peut vous être proposé directement sur Mon Compte Formation. Bien entendu, il faut que votre dossier de formation réponde aux critères préalablement établis par le financeur. 

Si votre demande est conforme aux paramètres requis par l’organisme financeur, cette possibilité de versement complémentaire apparaîtra directement sur votre espace Mon Compte Formation au moment de payer votre formation

Comment ces abondements sont-ils automatisés ?

Les financeurs doivent se rapprocher de la Caisse des Dépôts avec laquelle ils définissent les critères et montants de leur politique de versement des abondements. Ensuite, c’est à la Caisse des Dépôts de paramétrer ces informations dans la base de données du CPF. 

Ainsi, lorsque vous faites une demande de formation sur Mon Compte Formation, la proposition d’abondement complémentaire apparaît automatiquement.

Ces abondements de co-construction CPF supposent donc une étroite collaboration entre les différents financeurs et la Caisse des Dépôts. 

abondement CPF

Quelles sont les conditions d’attribution définies par les financeurs ?

En premier lieu, les financeurs doivent déterminer les modalités de la prise en charge qu’ils souhaitent effectuer. Autrement dit, ils doivent choisir s’ils souhaitent verser un montant maximal fixe, un pourcentage du prix de la formation ou un pourcentage du reste à payer.

Ensuite, ils définissent une combinaison de critères relatifs à l’attribution des abondements. Ceux-ci sont répartis en trois catégories :

  • les critères relatifs aux bénéficiaires (âge, lieu de résidence, sexe, type de contrat de travail…) ;
  • les critères relatifs à la formation (modalités, certifications…) ;
  • le solde disponible sur le CPF du bénéficiaire.

Ces informations sont répertoriées dans une convention co-signée par l’organisme financeur et la Caisse des Dépôts.

4ecea8Abondements de co-construction : quels avantages ?

Ces versements complémentaires fonctionnent sur un principe gagnant-gagnant.

Ils permettent aux financeurs :

  • de participer au financement de formations qui correspondent à leurs besoins ;
  • d’automatiser la démarche.

Du côté des usagers Mon Compte Formation, ces abondements :

  • permettent d’obtenir un financement complémentaire ;
  • facilitent l’orientation vers des formations utiles pour les financeurs (et donc vers des formations permettant une évolution professionnelle).

Parmi les compétences utiles pour votre employeur comme pour votre carrière, l’anglais se trouve certainement en bonne position ! N’hésitez pas à contacter nos équipes pour que nous puissions élaborer avec vous votre projet de formation linguistique.

Focus sur l’abondement de co-construction du CPF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *