Abondement de l’employeur sur le compte CPF : où en est-on ?

abondement de l'employeur CPF

Depuis le mois de septembre 2020, les employeurs ont la possibilité d’abonder directement les comptes CPF de leurs salariés. Cette mesure permet notamment d’accorder une « rallonge » aux employés qui ne disposeraient pas de suffisamment de crédits pour financer la formation de leur choix. La possibilité d’abondement de l’employeur sur le Compte Personnel de Formation des salariés est-elle bien mise à profit ? Quelques éléments de réponse…

Qu’est-ce que l’abondement volontaire de l’employeur ?

Depuis le 3 septembre 2020, les employeurs qui le souhaitent peuvent verser des abondements sur le CPF de leurs salariés. L’abondement est un financement complémentaire. Il permet au bénéficiaire de s’inscrire à la formation pour laquelle il a reçu cette dotation.

Du côté de l’employeur, il s’agit d’une démarche volontaire. Ce dernier peut accorder un abondement :

  • sur demande du salarié ;
  • de lui-même, pour encourager un projet de formation en adéquation avec les besoins de l’entreprise.

Il est tout à fait possible de verser une dotation à un salarié qui a déjà entamé sa procédure d’inscription à une formation. Si l’employeur souhaite participer au financement de cette formation, l’abondement servira au reste à payer. Si aucune procédure d’inscription n’a encore été entamée, l’employeur peut alors choisir de financer tout ou partie de la formation grâce à un abondement volontaire.

Pour ce faire, quelques clics suffisent. L’employeur peut verser les abondements à partir de son espace EDEF (Espace des Employeurs et des Financeurs). Ce versement est reçu par la Caisse des Dépôts qui le met à disposition du salarié bénéficiaire sur son CPF.

🔍 Note : notre article sur l’EDEF est à consulter ici !

Employeurs : comment verser un abondement ?

Pour verser un abondement sur le Compte Personnel de Formation d’un salarié, vous aurez besoin au préalable d’une habilitation à vous connecter à l’Espace des Employeurs et des Financeurs. Celle-ci peut être obtenue via Net-Entreprises.fr.

Au bout de 24 heures, vous aurez la possibilité de vous connecter à l’EDEF. Pour attribuer un abondement :

  • sélectionnez attribuer une dotation > dotation volontaire ;
  • entrez les informations relatives au salarié bénéficiaire (nom de naissance et numéro de Sécurité Sociale) ;
  • effectuez le versement du montant de votre choix.

À savoir : d’autres types d’abondements peuvent être effectués sur cette plateforme. Il s’agit notamment des droits complémentaires versés en cas d’accord de branche, ou encore pour défaut d’entretien professionnel. En cas d’abondement volontaire, veillez donc à choisir le bon motif de dotation.

Compte Personnel de Formation : quid de l’abondement de co-construction ?

Il est important de distinguer l’abondement volontaire de l’employeur de l’abondement de co-construction. Bien qu’au final le résultat soit le même (des crédits CPF complémentaires pour le salarié), la démarche, elle, est différente.

L’abondement de co-construction se fait uniquement à l’initiative du financeur (ici l’employeur). Ce dernier établit, en amont et en partenariat avec la Caisse des Dépôts, des critères de versement de l’abondement. Si une demande de formation remplit les critères exigés, et qu’un financement complémentaire est requis, alors un abondement sera versé automatiquement.

💡 Pour tout savoir sur l’abondement de co-construction, consultez notre article précédent à ce sujet.

CPF : les abondements employeur, une option encore peu utilisée

Cela fait plus de 4 mois que ce type d’abondement est effectif, mais qu’en est-il de son utilisation par les entreprises ?

Selon un récent article paru dans Le Monde, il semblerait que les employeurs soient encore un peu frileux à utiliser cette solution. Sur les 120 000 entreprises à avoir accès à la plateforme de versement, seulement 1 500 ont déjà abondé les comptes CPF de leurs salariés. À noter que cela représente tout de même un montant non négligeable de 7 millions d’euros.

« Au 1er décembre 2020, selon les chiffres de la CDC, 120 000 entreprises étaient habilitées à se connecter à l’application et 1 500 d’entre elles ont abondé les CPF de quelque 2 700 salariés (…). »

Le Monde – 20/01/2020

Défaut d’information ? Mise en place difficile ? Les raisons évoquées de ce « démarrage diesel » sont multiples. La crise économique et sanitaire a certainement une part de responsabilité : les employeurs ont actuellement d’autres sujets de préoccupation.

À l’heure actuelle, il est difficile de dire si cette possibilité d’abondement volontaire offerte aux employeurs sera plus largement utilisée. Toutefois, il est clair qu’elle représente un excellent moyen :

  • pour les salariés, de financer des formations onéreuses ;
  • pour les employeurs, de contribuer au développement des compétences nécessaires dans leur entreprise.

Afin d’aller plus loin et connaître le montant disponible sur votre compte de formation, nous vous invitons à consulter cet article : Quelle somme allez-vous percevoir sur votre CPF ?

Abondement de l’employeur sur le compte CPF : où en est-on ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *