Le CPF pour les professions libérales

    Le Compte Personnel de Formation (CPF) est un droit ouvert à toutes personnes exerçant une activité professionnelle. Le CPF est également un droit ouvert aux professionnels libéraux qui peuvent dorénavant se former sans passer par un Fond d’Assurance Formation (FAF). En effet, depuis janvier 2018, les libéraux peuvent eux aussi bénéficier du Compte personnel de formation.

    L’alimentation du CPF pour les libéraux

    A la différence des salariés, les professions libérales doivent s’acquitter tous les ans de la contribution à la formation professionnelle (CPF). Leur compte CPF est alors crédité en euros (depuis 2019). Les libéraux peuvent ainsi financer leur formation, bilan de compétences, VAE librement.

    Comment fonctionne le CPF pour les professions libérales

    Votre CPF est alimenté, au même titre que les salariés, de 500€ par an dans la limite de 5000€.  Lorsque votre compte atteint 5000€, votre CPF est plafonné, vous pouvez le débloquer en bénéficiant d’une formation.

    Cependant, le montant des droits de formation est proratisé si votre activité est partielle. Vous n’avez pas de démarches à effectuer, vos droits sont calculés selon les informations transmises à la Caisse de Dépôts (CDC)

    Le financement avec le fonds d’assurance formation

    Dès lors que vous vous êtes acquitté de votre contribution annuelle à la formation professionnelle (CFP), vous pouvez bénéficier d’une aide pour le financement de votre formation. Cette aide est gérée par les Fonds d’Assurance Formation (FAF).

    Les Fonds d’Assurance Formation, dont dépendent les travailleurs non-salariés, définissent les listes de formations possibles pour ces derniers en fonction du secteur d’activité.

    A noter, les professions libérales et médicales ont leurs propres fonds d’assurance et de formation, le FIF-PL et le FAF-PM. Ces fonds assurent le financement des formations pour les dirigeants et pour leurs conjoints.

    Pour effectuer votre demande de financement, il suffit de vous munir de votre attestation de paiement CPF, fourni par l’Urssaf. Vous pouvez par la suite demander votre prise en charge de formation auprès de la FIF-PL ou de la FAF-PM (en fonction de votre statut).