Le CPF pour les agents publics

    Le compte personnel de formation (CPF) permet aux agents publics, titulaires et contractuels, d’acquérir des droits à formation. Ces droits ne sont pas crédités en euros mais heures de formation. Depuis 2018, chaque agent de la fonction publique peut consulter ses droits CPF sur Mon Compte Formation

    A partir du 1er janvier 2020, date d’entrée en vigueur de la loi n°2019-828, les agents publics cumulent 25 heures par an avec un plafond de 150 heures. Ce cumul de droits est automatique.

    Le CPF est utilisé à l’initiative de l’agent pour préparer et mettre en œuvre un projet d’évolution professionnelle. Il peut donc être utilisé pour préparer un diplôme, un titre professionnel ou une certification, ou bien pour développer les compétences nécessaires à la concrétisation d’un projet professionnel.

    Comment mobiliser son CPF ?

    Afin de mobiliser son CPF pour son projet d’évolution professionnelle, l’agent doit présenter celui-ci en via une demande qui détaille :  

    • La nature de son projet (motivation et objectif poursuivi, fonctions visées, compétences, diplôme ou qualifications à acquérir, recours ou non à un accompagnement type CEP, etc.) 
    • Le programme de la formation visée (préciser si la formation est diplômante, certifiante, ou professionnalisante, les prérequis de la formation, etc.) 
    • Le cas échéant l’organisme de formation sollicité si la formation ne figure pas dans l’offre de formation de l’employeur ;
    • Le nombre d’heures requises, le calendrier et le coût de la formation. 

    De plus, un formulaire de demande d’utilisation du CPF avec une présentation du projet d’évolution professionnelle doit être joint en annexe. 

    Pour formaliser sa demande, l’agent peut se faire accompagner par un conseiller en évolution professionnelle (CEP) ou tout autre acteur RH,  afin d’affiner son projet d’évolution professionnelle et d’étudier les modalités d’accompagnement.