Mieux gagner sa vie en grâce à une formation en langues : une réalité !

Plus adaptables, meilleurs communicants, ultra-productifs… les salariés parlant au moins une langue étrangère ont bonne réputation auprès des employeurs. De plus, leurs compétences linguistiques permettent d’ouvrir de nouveaux débouchés commerciaux pour les entreprises qui les emploient. Selon une étude Asterès* sur la maîtrise des langues en entreprises, ceci a tendance à se traduire par un meilleur salaire pour les bilingues, mais aussi pour les personnes en cours d’apprentissage linguistique. Cela vous intéresse ? Alors, faire une formation en langues CPF pourrait bien être la solution pour booster votre salaire !

Parler une langue étrangère : une compétence recherchée par les entreprises

Les entreprises sont conscientes qu’embaucher des salariés multilingues est un atout. Ce n’est pas pour rien que près d’un quart des annonces présentes sur les sites de Pôle Emploi et de l’APEC exigent la maîtrise d’une seconde langue (généralement l’anglais).

Effectivement, les études en neurosciences ont démontré que, par rapport aux monolingues, les bilingues ou les personnes apprenant une seconde langue sont plus :

  • productifs ;
  • aptes à se concentrer sur une tâche ;
  • proactifs ;
  • adaptables ;
  • vigilants…

D’autre part, avec des employés parlant une seconde langue, l’entreprise pourra plus facilement se tourner vers de nouveaux marchés et rester compétitive. In fine, augmenter la part de son personnel bilingue se traduit bien souvent par des gains supplémentaires pour l’employeur.

« À l’échelle de l’entreprise, cela se traduit par une hausse du chiffre d’affaires de 1,53 % en cas d’augmentation de 10 % du nombre de salariés maîtrisant l’anglais. »

Source ASTERÈS, sept. 2021

La maîtrise d’une ou plusieurs langues étant une compétence recherchée, cela implique une meilleure employabilité et des revenus plus élevés pour les salariés concernés. Les études font état de revenus 10 % à 30 % plus élevé.

« Les multilingues ont de meilleures conditions d’employabilité que les monolingues. Ils ont à la fois davantage de chances d’être embauchés à compétences égales et moins de chances de se faire licencier. » 

Source ASTERÈS, sept. 2021

Il n’est pas nécessaire d’être bilingue pour gagner plus

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être parfaitement bilingue pour que vos connaissances en langue étrangère soient financièrement valorisées. Les employeurs récompensent aussi le personnel en cours d’apprentissage, car les retombées positives sur l’entreprise sont réelles. 

« L’apprentissage des langues étrangères (…) conduirait à une meilleure compréhension interpersonnelle, à une plus grande facilité à communiquer et à une plus grande ouverture sur les cultures étrangères. »

Source ASTERÈS, sept. 2021

Le rapport Asterès cite plusieurs études allant dans ce sens. L’une d’entre elles, menée aux États-Unis, démontre notamment qu’un niveau conversationnel dans une langue étrangère est suffisant pour générer un gain salarial de 2 à 3 %. 

Jusqu’à 4 600 € supplémentaires dans votre poche chaque année

Concrètement, que vous soyez débutant sans la langue que vous apprenez ou que vous soyez déjà bilingue, votre salaire ne s’en portera que mieux ! 

Les experts du cabinet Asterès ont analysé les résultats de nombreuses études pour créer un modèle permettant de déterminer combien vous pouvez espérer gagner selon votre niveau de langue. Celui-ci se base sur le nombre d’années passées à étudier la langue et le palier CECRL atteint. 

Un débutant (niveau CECRL A1) gagnera en moyenne 1 270 € de plus par an qu’un employé n’ayant aucune connaissance linguistique.

Pour un bilingue (niveau CECRL C2), l’écart est encore plus impressionnant puisqu’il est susceptible de gagner jusqu’à 4 600 € de plus qu’un monolingue.

« Un salarié maîtrisant une langue étrangère au niveau conversationnel peut espérer gagner en moyenne 4 300 € de plus par an qu’un salarié n’en maîtrisant pas. »

Source ASTERÈS, sept. 2021
Salaire net supplémentaire selon le niveau de langue. Source ASTERÈS, sept. 2021.
Tableau ASTERÈS du salaire net supplémentaire pour la maîtrise d’une langue étrangère

La formation en langue CPF : un passeport vers un meilleur salaire

Que vous ayez déjà des notions dans une seconde langue ou que vous démarriez votre apprentissage de zéro, vous former en langues est donc un excellent moyen d’augmenter vos revenus.

Mais comment prouver vos compétences linguistiques aux recruteurs ? La réponse tient en trois lettres : CPF.

Avec votre Compte Personnel de Formation (CPF), vous avez accès à de nombreuses formations linguistiques à distance ou en centre de formation. D’autre part, les formations éligibles au CPF sont nécessairement certifiantes. Cela signifie qu’elles débouchent sur un diplôme ou un certificat qui vous servira à prouver votre niveau linguistique.

Le TOEIC, un examen reconnu par de nombreuses entreprises, vous permettra de valoriser votre niveau d’anglais par exemple. Mais d’autres certificats comme le DCL ou encore le Pipplet Flex sont aussi disponibles. Tout dépendra de la langue que vous choisissez d’apprendre et du type de compétences que vous souhaiter faire valider.

Chaque année, votre compte CPF est crédité de 500 € que vous pouvez utiliser pour vous former en langues. Alors, pourquoi s’en priver ? Allez-y et boostez votre salaire ! 

👉 Pour aller plus loin : CPF et formations linguistiques : ce qu’il faut savoir.

Vous ne savez pas quelle formation en langues CPF choisir ? Vous recherchez un organisme de formation fiable et un programme adapté à vos besoins ? Nos conseillers vous aident à trouver la meilleure offre : n’hésitez pas à les contacter.

*Étude économique AsterèsL’apprentissage des langues étrangères : un atout pour l’individu, l’entreprise et l’économie (septembre 2021), parue sur le site de la FFP.

Mieux gagner sa vie en grâce à une formation en langues : une réalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *