Bilan 2020 du CPF : retour sur un succès inattendu

La Dares, Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail, a publié son rapport sur l’utilisation du CPF en 2020. Selon les conclusions de cette enquête, jamais le nombre d’entrées en formation n’a été aussi élevé. L’an passé, 984 000 formations ont été suivies dans le cadre du CPF ! À quoi doit-on le succès inattendu de ce dispositif ? Nous décryptons avec vous le bilan 2020 du CPF.

Le CPF a su tirer son épingle du jeu !

Nous nous rappelons tous de 2020 comme d’une année noire sur le plan sanitaire, mais aussi professionnel et économique. Le CPF, quant à lui, n’a visiblement pas trop souffert des confinements successifs. Bien que les experts de la Dares enregistrent une baisse des entrées en formation de mars à mai 2020 (1e confinement), cela est beaucoup moins flagrant pour le second confinement.

Sur l’ensemble de l’année, ce sont 984 000 formations qui ont été suivies dans le cadre du CPF, contre 517 000 en 2019 : presque le double !

Il semblerait que ce soient principalement les femmes, les personnes de moins de 30 ans et celles de plus de 60 ans à qui l’on doit ce succès du CPF.

Alors qu’en 2019 seulement 46,2 % des « utilisateurs » du Compte Personnel de Formation étaient des « utilisatrices », elles sont 49,8 % en 2020. Un chiffre bien plus proche de la part des femmes dans la population active. On observe aussi que les jeunes de moins de 30 ans sont deux fois plus nombreux à utiliser leur CPF en 2020 par rapport à 2019. Chez les seniors, le nombre d’entrées en formation à même triplé en un an !

« Les bénéficiaires du CPF sont plus jeunes que l’ensemble de la population active. Un tiers ont entre 30 et 39 ans, alors que cette classe d’âge représente moins d’un quart de la population active. »

Rapport de la Dares, OCT. 2021

Le recours au CPF plus marqué chez les demandeurs d’emploi

Entre 2019 et 2020, on observe une hausse de 106 % dans l’utilisation du CPF chez les demandeurs d’emploi. Au total, ces derniers représentent 36 % des personnes ayant mobilisé leurs droits de formation en 2020.

👉 À lire aussi : Le CPF pour les demandeurs d’emploi : mode d’emploi !

Il faut également noter que le recours au CPF a augmenté pour toutes les catégories socioprofessionnelles, mais dans des proportions moins marquées :

  • ouvriers : +73 % ;
  • employés : +53 % ;
  • professions intermédiaires : +87 % ;
  • cadres : +24 %.

Selon les analyses de la Dares, rares sont les travailleurs non-salariés à mobiliser leur CPF. Seulement 16 500 d’entre eux l’ont fait en 2020 alors qu’ils bénéficient de ce dispositif depuis janvier 2018. 

🔎 Pour aller plus loin : CPF : les autoentrepreneurs aussi y ont droit !

Comment expliquer le succès du Compte Personnel de Formation en 2020 ?

Bien que le CPF existe depuis 2015, en remplacement du DIF, jamais le nombre d’entrées en formation n’avait été aussi élevé. Qu’est-ce qui explique un tel engouement ? 

Le rapport de la Dares attribue ce succès à la mise en place du parcours d’achat direct. En effet, depuis novembre 2019, les bénéficiaires du CPF peuvent mobiliser leurs droits de formation sans avoir recours à un intermédiaire. 

L’inscription auprès d’un organisme de formation se fait tout simplement, en quelques clics, via la plateforme Mon Compte Formation. Les utilisateurs peuvent utiliser le moteur de recherche du site pour consulter les fiches des formations qui correspondent à leurs attentes. 

Bref, ce processus simplifié a su trouver son public et a grandement facilité l’accès à la formation pour des centaines de milliers de bénéficiaires !

Bilan 2020 du CPF : quelles sont les formations les plus demandées ?

Un quart des demandes de formation concernent le domaine des transports, de la logistique et de la manutention. En tête des formations les plus demandées, on retrouve le permis B (pourtant dans le collimateur des organisations syndicales) et le CACES. 

Les langues étrangères ont toujours eu beaucoup de succès avec le CPF. Elles arrivent d’ailleurs juste après le secteur du transport en nombre de demandes et sont notamment prisées par les cadres. 

Pourtant, depuis 2018, on observe une baisse du nombre d’entrées en formation les concernant (-3,1 points entre 2019 et 2020). Rappelons toutefois que les langues étrangères représentent un avantage certain dans le parcours professionnel, et que la maîtrise d’une LV2 est souvent synonyme d’une meilleure rémunération

✨ Pour plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à consulter notre article « Mieux gagner sa vie grâce à une formation en langues : une réalité ! »

Il est également intéressant de noter que les formations dédiées aux créateurs et repreneurs d’entreprise connaissent un succès sans précédent. Le nombre de demandes les concernant a été multiplié par 11 en un an. Ce n’est pas pour rien que nous évoquions le certificat d’entrepreneur de petite entreprise dans notre article dédié aux 5 meilleures formations éligibles CPF.


Les conclusions de la Dares sont plus que positives en ce qui concerne le bilan 2020 du CPF. Il y a fort à parier que l’utilisation du Compte Personnel de Formation continue sur cette belle dynamique en 2021. Si vous aussi vous souhaitez mobiliser vos droits de formation, n’hésitez pas à demander conseil à notre équipe !

Bilan 2020 du CPF : retour sur un succès inattendu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *