Focus sur CléA : la certification éligible CPF destinée aux travailleurs peu qualifiés

certification CléA

Le certificat CléA est un dispositif éligible au CPF qui permet aux salariés et aux demandeurs d’emploi de faire valoir leurs compétences professionnelles. Ce certificat est avant tout dédié aux personnes peu ou pas qualifiées. Le but est de valoriser les connaissances acquises durant leur vie professionnelle. Faisons le point sur la certification CléA, ses objectifs et ses points forts.

Le Socle de Connaissances et de Compétences Professionnelles et CléA

CléA, c’est quoi ?

CléA, c’est la certification dédiée aux individus souhaitant valoriser leurs connaissances et compétences professionnelles essentielles. Créée par l’organisme Certif’Pro, elle s’appuie sur le socle de compétences professionnelles de base. Celui-ci est notamment défini par le décret n°2015-172 du 13 février 2015

Elle permet aux personnes non-diplômées de mettre en avant l’expertise acquise au fil de leur carrière. 

Il s’agit d’un dispositif interprofessionnel, reconnu par l’ensemble des employeurs, partout en France et dans tous les secteurs d’emploi.

À qui s’adresse la certification CléA ?

La certification CléA est éligible à l’ensemble des dispositifs de formation comme le CPF (Compte Personnel de Formation). Il s’agit d’un droit ouvert à tous, sans aucune condition. Le certificat CléA s’adresse aussi bien aux salariés qu’aux demandeurs d’emploi.

Toutefois, elle se destine avant tout à un public de professionnels peu ou pas qualifiés. L’objectif étant d’améliorer l’employabilité des personnes n’ayant pas de diplôme et de leur permettre d’avancer dans leur parcours professionnel.

Les 4 étapes de la certification CléA

1. La phase d’information et de conseil

Chaque volontaire qui souhaite obtenir le certificat CléA bénéficie d’un entretien individuel avec un conseiller. Ce dernier est mandaté par l’organisme évaluateur et a pour rôle de guider le candidat. Lors de cette première étape, il lui présente :

  • le fonctionnement de CléA ;
  • ses avantages ;
  • les attentes.

À l’issue de cet entretien, le candidat peut choisir de poursuivre vers la phase suivante ou non. Il est aussi en droit de faire appel à un autre organisme évaluateur s’il le souhaite.

2. L’évaluation des acquis dans les 7 domaines de compétences de CléA

CléA n’est pas une certification comme les autres : elle ne vise pas à déterminer les faiblesses des travailleurs, mais leurs points forts. Ces derniers sont évalués autour de 7 grands axes qui constituent le socle de compétences et connaissances professionnelles.

  1. La communication en français : écoute et compréhension, expression orale et écrite, lecture.
  2. Les connaissances mathématiques : règles de calcul et raisonnement mathématique de base.
  3. La maîtrise des fonctions essentielles des techniques de l’information et de la communication : savoir saisir du texte, effectuer une recherche internet, envoyer un email…
  4. La capacité à travailler en équipe et selon les règles de l’entreprise.
  5. L’aptitude à travailler en autonomie, prendre des initiatives et atteindre des objectifs individuels.
  6. La capacité à apprendre et restituer ses connaissances : engranger de l’expérience et être capable d’appliquer les connaissances théoriques au champ professionnel.
  7. Maîtriser les gestes essentiels de sécurité et d’hygiène au travail : respecter les règles de sécurité, apporter les premiers secours, faire attention à son environnement (gestes d’économie d’énergie…).

Suite à cette évaluation, deux options sont possibles :

  1. Le candidat maîtrise les 7 domaines de compétences : son dossier peut être présenté à un jury de professionnels dans le but d’obtenir le diplôme CléA.
  2. Le candidat a montré des lacunes dans un ou plusieurs des 7 champs de compétences : un parcours de formation personnalisé lui est proposé pour acquérir les connaissances manquantes.

🔍 À savoir : le candidat peut obtenir une validation partielle des compétences déjà acquises en attendant de valider les autres.

3. Le renforcement des compétences professionnelles

Lorsque des lacunes ont été détectées, le candidat se voit proposer des actions de formation lui permettant de renforcer ses compétences et connaissances

Ces actions sont articulées autour d’un programme précis, avec des objectifs pédagogiques, un calendrier et un contrôle des progrès réalisés. Tout au long du processus, le candidat est suivi et épaulé afin de favoriser sa progression.

Une fois ce parcours de formation effectué, on organise alors une nouvelle évaluation.

4. La validation par un jury de professionnels

Chaque candidat voit son dossier évalué par un jury composé de représentants d’employeurs et de représentants de salariés. Ses membres sont totalement indépendants des organismes de formation ou d’évaluation afin de garantir leur impartialité.

Lorsque le jury estime que les 7 domaines de compétences sont maîtrisés, la certification CléA est alors validée.

CléA : un sésame qui ouvre de nouvelles portes

En résumé, la certification CléA c’est bien plus qu’un simple diplôme. C’est la preuve d’une volonté d’évolution professionnelle et un tremplin vers de nouvelles opportunités !

Une fois son diplôme en poche, le titulaire peut par exemple :

  • inscrire la certification CléA sur son CV pour faciliter sa recherche d’emploi ;
  • entamer une formation professionnelle d’un niveau plus élevé ;
  • envisager un poste avec davantage de responsabilités.

Vous souhaitez utiliser vos droits à la formation disponibles sur votre CPF pour financer votre certification CléA ? Découvrez comment trouver votre formation sur l’application Mon Compte Formation

Focus sur CléA : la certification éligible CPF destinée aux travailleurs peu qualifiés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *