Le CPF et moi

Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ?

Qu'est-ce que le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) reconnaît le droit à la formation continue à toute personne active travaillant ou ayant travaillé dans le secteur privé ou public.

Dans un monde en constante évolution technologique et toujours plus concurrentiel, la formation est la clé pour rester compétitif sur le marché du travail. Que vous vouliez augmenter vos compétences dans un domaine précis, ou bien accéder à un emploi d’avenir, le CPF vous donne la possibilité de suivre une formation financée dans un large choix de domaines : langues étrangères, bureautique, tertiaire, aide à la personne…

Mis en place lors de la réforme adoptée le 1er janvier 2015, le CPF change fondamentalement le droit à la formation professionnelle continue. En rattachant les heures de formation à la personne, et non plus à l’entreprise du salarié (comme ce fut le cas pour le DIF) le CPF ouvre l’accès à la formation aux demandeurs d’emploi ; en effet, le besoin de se former s’avère dans certains cas être essentiel pour garantir le retour à un emploi d’avenir. Enfin, depuis le 1er janvier 2018, les travailleurs non-salariés et les pluriactifs peuvent bénéficier du CPF.

L’année 2019 marque un grand tournant dans la formation professionnelle avec la loi « Liberté de choisir son avenir professionnel » destinée à libéraliser la formation et donner plus de droits à l’individu. Cette réforme s’accompagne de nouveautés pour le CPF :

  • Le CPF crédité en euros et non plus en heures : les individus pourront accumuler 500 € par an (avec un plafond à 5000 €). Les moins qualifiés en besoin de formation pourront bénéficier de 800 € par an, plafonné à 8000 €.
  • Une application mobile : prévue pour l’automne 2019, celle-ci devra permettre aux actifs de choisir des formations librement et sans intermédiaires. Elle permettra dans le même temps aux individus de consulter leurs droits et de gérer leur dossier en toute autonomie. On pourra retrouver aussi des notes attribuées aux organismes de formation, tirées d’avis de personnes formées.
  • La suppression des listes d’actions éligibles : depuis le 1er janvier 2019, toutes les formations qui conduisent à des certifications enregistrées au RNCP , les certifications et habilitations du Répertoire Spécifique (Inventaire), ainsi que les blocs de compétences sont éligibles au CPF.
  • Le CPF de transition professionnelle : qui remplacera le CIF (Congé Individuel de Formation) et permettra le financement de projets de reconversion professionnelle.

Les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), qui finançaient les formations , deviennent des OpCo (Opérateurs de Compétences). Ces derniers vont aider les entreprises et les branches d’activité dans la gestion des compétences, mais devront aussi participer à la gestion de l’alternance. Les OpCo auront aussi une mission de financement de plan de développement des compétences pour les entreprises de moins de 50 salariés et pour l’alternance.